[


Accueil > Club > Histoire


Histoire


Le Patro de la rue du Plessis voit le jour en 1907 sous le nom d’Abeille des Aydes. Il s’agit au début d’un lieu de pratique de la Gymnastique puis du Tir.

C’est après-guerre que le basket-ball fait son entrée dans le club omnisports, retour sur une longue et belle histoire...

L’ADA Basket : deux décennies de folie

L’histoire de l’ADA Basket s’articule autour de deux décennies pendant lesquelles le basket-ball est devenu un sport majeur dans la cité blésoise.

1986 - 1995

Ces années folles verront la montée de l’équipe première de l’ADA Basket de Régionale 2 en Nationale 2 (4 accessions consécutives de 1987 à 1991) sous la conduite de Jean-Raoul Baudry, coach de l’équipe pendant toutes ces années.

Ce parcours exceptionnel a réuni des jeunes formés à l’ADA Basket et des joueurs plus expérimentés. Tous les spectateurs qui ont eu la chance de suivre les 4 années de Nationale 2 (1991/1995) se souviennent de cet engouement extraordinaire, du Palais des Sports bondé à chaque match et des exploits des Léo, Georget ou encore Rambault. Et s’il ne fallait retenir qu’un nom, c’est à l’évidence celui d’Etienne Preira qui apparaîtrait tellement ce joueur a enthousiasmé le Palais des Sports de Blois par son talent et sa classe ! Et si notre cœur devait parler, celui que nous citerions serait sans doute une autre grande figure du club, Hervé Famchon.

Année Niveau Coach Quelques joueurs... et des recrues

1986-87 Régionale 2 Jean-Raoul Baudry Raczek + les jeunes formés au club : M.Rétif, C.Deslandes, J-C Lignée, P.Dufour, H.Famchon, L.Pradel,... 2e
1987-88 Régionale 2 Jean-Raoul Baudry Eric Aouizrat, Didier Boistard, Jean-Claude Bichon, Eric Brulard 1er
1988-89 Régionale 1 Jean-Raoul Baudry A. Mohammed 1er
1989-90 Nationale 4 Jean-Raoul Baudry Fabien Vincent, Alain Bérenguer 1er
1990-91 Nationale 3 Jean-Raoul Baudry Benoît Georget, Didier Got 1er
1991-92 Nationale 2 Jean-Raoul Baudry John Wiley, Yvon Léo 11e
1992-93 Nationale 2 Jean-Raoul Baudry Etienne Preira, Vincent Bouscarbiès, Jean-Pierre Ville 2e
1993-94 Nationale 2 Jean-Raoul Baudry Damon Sweet, Eric Rambault, Dominique Talbot 4e
1994-95 Nationale 2 Jean-Raoul Baudry Craig Upchurch, Olivier Hanarte 3e

A la fin de l’année sportive 1994/1995, n’ayant pas réussi à appréhender la gestion de ce qui était désormais du sport de haut niveau, le club dépose le bilan et doit repartir en Championnat Régional.

1995-2005

La grande force de l’ADA Basket, face aux difficultés de cette période sombre, a été de savoir rebondir et de ne pas baisser les bras, tant au niveau des dirigeants que des joueurs.

Autour de Raoul Baudry, président, une nouvelle équipe se met en place avec comme objectif de reprendre la marche en avant. Le Club des Supporters se met en quête de partenaires et sur le terrain, autour du nouveau coach Eric Aouizrat, ce sont les jeunes blésois qui vont se battre pour relancer le club : Bertrand Rétif, Cédric Laurancy, Romain Bourgeois, Stéphane Klein, Franck Simon, Fabrice et Stéphane Robillard, David Chrismousse, Richard Derouin, Olivier Lambourde, Olivier Bichon, avec le renfort de Frédéric Bengue, vont remporter le titre régional - et même le titre interrégional contre Dijon - et ainsi accéder à la Nationale 4. S’en suivra la montée en Nationale 3 puis l’accession en Nationale 2 en 2001 avec le coach Christophe Ivars et le capitaine Nicolas Raimbault. A noter les mêmes progressions en Nationale 3 et Nationale 2 (10ème, 5ème, 3ème et 1er).

Lors de la saison 2004-2005, sous la houlette de Gilles Versier, l’ADA Basket accède enfin à la Nationale 1. Une accession agrémentée le 29 Mai 2005 du titre de Champion de France de Nationale 2 … le premier titre de Champion de France de l’ADA Basket !

Entre temps, sous la présidence de Jean-Claude Botton, la section Basket de l’ADA Omnisports a pris son indépendance pour devenir l’ADA Blois Basket 41. Grâce à la ténacité efficace de Claude Derue, le Basket Club Entreprises a été créé et mis sur de bons rails. Les partenaires privés sont aujourd’hui la locomotive économique du club ainsi que nos partenaires institutionnels que sont la Ville de Blois, le Conseil Départemental 41, la Région Centre et Agglopolys.

Un nouveau président, Philippe Daudin, est venu prendre la relève et c’est avec lui que le club accède à la Nationale 1 en 2005, avec un nouveau projet pour les années à venir.

Année Niveau Coach Quelques joueurs... et des recrues

1995/1996 Rég. 1 E. Aouizrat Voir texte. 1er
1996/1997 N4 E. Aouizrat S. Benassis, J. Chardon 1er
1997/1998 N3 E. Aouizrat C. Deslandes, P. Larnicol, F. Clermont, H. Thimodent 10e
1998/1999 N3 E. Aouizrat - 5e
1999/2000 N3 Christophe Ivars A. Razafindrabe, N. Raimbault, A. Comara 3e
2000/2001 N3 Christophe Ivars D. Fofana, J. Chardon 1er
2001/2002 N2 Christophe Ivars H. Chollet, P.P. Gauduin, S. Rollin 10e
2002/2003 N2 Christophe Ivars T. Traîneau, A. M’Baski 5e
2003/2004 N2 Gilles Versier T. Zaïre, N. Joncoux, D. Pipereau 3e
2004/2005 N2 Gilles Versier T. Nesmith, E. Blevin, A. Francin 1er

Les faits marquants chez les équipes de jeunes

Il est évident que la place de la formation est considérable dans l’histoire du club. Elle est la base de tous les succès. Depuis longtemps le club est l’un des meilleurs clubs formateurs de la Ligue du Centre. C’est en grande partie avec des jeunes ¼ de finalistes du Championnat de France Benjamins en 89/90 et ¼ de finalistes du Championnat de France Minimes en 91/92 que le club est reparti en 1995 !

Plusieurs titres régionaux et de nombreux titres départementaux illustrent la volonté des dirigeants de mener une politique résolument tournée vers les jeunes. Cette volonté se traduit dans les faits par les résultats convaincants de nos Minimes France et aussi par les parcours individuels de joueurs formés au club comme Benoît Georget, Pape-Philippe Amagou, Souarata Cissé et le « petit dernier », Alexis Tanghe, médaillé d’argent des Championnats d’Europe en Août 2005 avec l’équipe de France cadets.

2005-2006 - Première expérience en N1

L’ADA découvre la Nationale 1 en Septembre 2005 avec Gilles Versier est aux manettes.Troy Nesmith, David Pipereau, Antso Razafindrabe ou encore Philippe Pezet ne lâcheront rien mais la saison s’achèvera par une relégation, pour mieux rebondir par la suite.

2006-2013 - S’installer durablement dans l’élite fédérale

La saison 2006-2007 débute avec un nouvel homme aux commandes : Philippe Daudin. Il décide de confier le coaching de l’équipe à Nicolas Faure qui arrive de Dijon avec une expérience de la Pro A. Les partenaires ont choisi de maintenir leur engagement malgré la relégation en Nationale 2. L’équipe est de qualité mais elle s’incline malheureusement en demi-finale du Final Four à Saint-Vallier… Mais une opportune victoire lors du match pour la 3ème place, initialement sans enjeu, permettra un repêchage en Nationale 1. Ce retour au meilleur niveau fédéral va permettre aux supporters de l’ADA Basket de voir évoluer une équipe tout simplement euphorique ! Le recrutement est très costaud avec notamment les arrivées de Johan Blot (Orléans Pro A), Lorenzo Orr et Pierre Brochard. La meilleure attaque de Nationale 1 se met en marche ! Néhémia Brazil, Johan Blot et Lorenzo Orr sont les 3 meilleurs scoreurs du championnat !!! L’effectif, qui compte également Teddy Maizeroi, est juste un peu court pour rivaliser avec Antibes et Charleville. L’ADA Basket finit 3ème au terme d’une saison exceptionnelle pour un promu.

En 2008-2009, Nicolas Faure tâche de densifier son effectif avec les arrivées de Fabien Calvez, Benjamin Recoura, David Condouant et Ian Caskill tandis que les seuls Maizeroi et Orr partent. Mais la dynamique n’est pas tout à fait la même : l’équipe s’ancre bien dans le haut tableau mais termine à une étrange 6ème place en finissant la saison en roue libre puisque les playoffs n’existent pas encore.

L’été 2009 verra le départ de l’ancien joueur Hugues Chollet, devenu ensuite responsable marketing. Il se lance dans l’entrepreneuriat après avoir fédéré, accompagné de son mentor Claude Derue, une centaine de partenaires privés autour du club. L’intersaison est compliquée puisque l’effectif ne se finalisera qu’au mois d’août. Julien Monclar arrive pour prendre la suite d’Hugues Chollet en tant que responsable marketing et deviendra rapidement manager général.

L’équipe 2009-2010 s’appuie sur une rotation courte. A 38 ans, Lorenzo Orr fait son retour et Mathieu Tensorer arrive. Le meilleur scoreur, Johan Blot, se blesse en novembre et manquera toute la saison mais les 6 joueurs majeurs restants (Pierre Brochard, Zaka Alao, Benjamin Recoura, Mathieu Tensorer, David Condouant et Lorenzo Orr - renforcés par "les moyens du bord" - vont se battre bec et ongles. L’ADA Basket se qualifie en playoffs et s’incline à Challans au terme d’un match mémorable sur un tir au buzzer à 8 mètres de Guillaume Mérie.

L’ADA Basket, version 2009-2010

Il y a parfois des saisons où rien ne fonctionne, c’est un peu ce que le club va vivre en 2010-2011. Après un bon début de saison, grâce notamment aux larges épaules du pivot américain Chris Grimm, les blessures se multiplient. Malgré les belles envolées de Zaka Alao et la hargne du capitaine Pierre Brochard, la saison se termine dans une spirale négative. Une (belle) page va se tourner avec les départs de Nicolas Faure et Johan Blot.

La reconstruction est au programme de l’été 2011 : Hugues Occansey est le nouveau coach et le recrutement amène de nouveaux visages. Hormis Pierre Brochard et Benjamin Recoura, tout est neuf ! Parmi ces joueurs, un futur double MVP de Nationale 1 en la personne du poste 4, Ville Kaunisto. Le jeune pivot Jonathan Tornato, déniché sur le banc de Dijon en Pro B, ainsi que les réguliers Gary Staelens et Tahirou Sani arrivent également. Bénéficiant de l’arrivée durant la trêve du très spectaculaire ailier Daviin Davis, l’ADA termine 5ème et gagne son quart de finale contre Saint-Etienne. Direction le Final Four à Souffelweyersheim ! Après un magnifique succès sur les alsaciens en 1/2 finale, l’ADA Basket s’incline face à une équipe de Charleville à sa portée en finale d’accession pour la Pro B.

La saison suivante sera celle d’une prise de risque, le Président Philippe Daudin met son mandat sur la table : ce sera la montée ou rien. Hugues Occansey choisit d’amener de l’expérience à l’équipe avec les arrivées de Kris Morlende et de Wilfrid Aka. les départ de Benjamin Recoura et Tahirou Sani sont à signaler. Daviin Davis est resté et va devenir la coqueluche du Palais des Sports. Kaunisto est un métronome et Jonathan Tornato explose littéralement aux yeux du basket français. Malgré un parcours irrégulier, l’équipe prouve qu’elle peut rivaliser avec les meilleures équipes de la division. Le BC Orchies terminer premier de la saison régulière et monte directement en Pro B. L’ADA remporte facilement son quart de finale et retourne à Souffelweyersheim pour un nouveau Final Four. La demi-finale contre La Rochelle est une quasi formalité, Jonathan Tornato et Daviin Davis dominent le match. Le lendemain, les locaux du BC Souffelweyersheim se dressent devant les blésois et un match accroché va s’en suivre. L’ADA Basket comptera du retard mais reviendra toujours...jusqu’à voir le shoot de la victoire de Davis rebondir sur le cercle… Les prolongations seront fatales, les titulaires finiront le match épuisés face à une équipe comptant sur ses 10 joueurs. Le cycle du président Philippe Daudin s’achève, Hugues Occansey est en fin de contrat et ne restera pas. Les joueurs les plus en vue vont tenter leur chance au niveau supérieur, une nouvelle aventure va débuter.

2013-2015 - Le début d’un nouveau cycle

Le nouveau président est Paul Seignolle, sponsor du club avec la société Sidamo qu’il co-dirige. Philippe Daudin, lui aussi chef d’entreprise, a pris du recul mais reste au bureau. Malgré de nouveaux visages au sein du bureau directeur, une certaine stabilité demeure et Julien Monclar reste manager général. Premier chantier : le coach. Deux profils se dégagent avec Mickaël Hay et Guillaume Quintard. Le premier tentera sa chance comme coach de Chalon-sur-Saône en Pro A, le second arrive donc en provenance de Nantes (Pro B). L’effectif est aussi à reconstruire malgré la présence rassurante du capitaine Pierre Brochard qui fait figure de gardien du temple. L’équipe réalise une bonne préparation. Florian Thibedore et Kevin Dinal font belle impression. L’ancien international Cédric Ferchaud a également signé ainsi que deux bons intérieurs étrangers : Corey Raji et Arminas Urbutis.

Le début de saison est honnête puis les choses vont se gâter avec une terrible spirale de défaites qui va conduire le club à se séparer de Guillaume Quintard. Mickaël Hay, libéré de Chalon-sur-Saône entre temps, débarque donc en décembre. L’effectif a besoin de confiance et les blessures de Corey Raji et Pierre Brochard posent problème. Même si l’équipe reprend peu à peu confiance, elle occupe toujours la zone de relégation. Benjamin Monclar, fils de l’ancien international et petit frère de Julien, arrive durant la trêve de Noël. Toujours blessé, Corey Raji ne finira pas la saison et sera remplacé par Terrance Henry le remplace.

Le fidèle public du Palais des Sports aide l’équipe à construire son nouveau visage dans les victoires. L’ADA Basket va finir la saison en boulet de canon ! Urbutis, Monclar, Dinal et Thibedore se signalent et l’ADA Basket se qualifie en playoffs après avoir pourtant été longtemps en bas du classement. Une très belle série se jouera contre une vieille connaissance, Charleville-Mézières. Les ardennais passeront de justesse au terme d’une série de 3 superbes matchs.
Le président Seignolle vit une première saison mouvementée mais l’expérience aura été bénéfique.

Une certaine stabilité s’opère pour la saison 2014-2015. Brochard, Monclar, Thibedore, Ferchaud et Urbutis restent, Héctor Manzano, Anthony Brown ainsi que les jeunes Thomas Cornely et Anis Gabsi arrivent. Malgré de nombreuses blessures, l’équipe s’installe sur le podium. Mais la confiance s’évapore en mars et l’ADA Basket termine difficilement à la 8ème place suite à une série de 8 défaites consécutives.

Mais les playoffs vont montrer que l’ADA Basket, version 2014-2015, a bien deux visages. Elle bat sèchement en 2 manches le Vendée Challans (3ème) en quart de finale et rejoint le Final Four qui va se jouer à Vichy. En demi-finale, l’ADA Basket est opposée à Saint-Vallier, 4ème de la saison régulière. A l’issue d’un superbe match et avec un Pierre Brochard de gala, l’ADA Basket s’impose et se qualifie pour la finale où elle sera opposée à la JA Vichy qui aligne une équipe très dense. La lutte est acharnée pendant 35 minutes mais l’ADA Basket lâchera sur la fin, laissant exulter les 3200 spectateurs du bouillant Palais des Sports Pierre Coulon. C’est donc une 3ème défaite en finale en 4 saisons pour l’ADA Basket mais celle-ci laisse espérer des lendemains victorieux. Le toujours fidèle public blésois peut dire au revoir à Pierre Brochard qui aura passé 8 saisons au club dont 6 comme capitaine.

2015-2016, la montée en Pro B !

L’ADA Basket, version 2015-2016, a dominé le championnat de bout en bout

Un gros travail va s’opérer durant l’été 2015. Entre stabilité et renforts de choix, l’effectif prend forme avec 5 anciens et 5 nouveaux dont 3 étrangers : Zaire Taylor, Richie Gordon et Eric Boateng. En septembre, les joueurs de Mickaël Hay sont prêts à en découdre ! L’ambition est au rendez-vous mais l’adversité s’annonce forte avec notamment Aix-Maurienne, Caen, Tarbes-Lourdes, Saint-Vallier ou encore Rueil. La saison débute mal avec une défaite d’entrée sur le parquet du SAP Vaucluse. Mais la réaction est immédiate et à la faveur de 9 victoires consécutives, l’ADA Basket s’installe tout en haut du classement. A la fin de la phase aller, l’ADA Basket affiche un bilan 14 victoires pour 3 défaites et compte 1 victoire d’avance sur Rueil et 2 sur un trio composé d’Aix-Maurienne, Saint-Vallier et l’Union Tarbes-Lourdes. Une avance que l’ADA Basket va très vite accentuer grâce à 10 victoires lors des 11 premiers matches de la phase retour dont celle face à Aix-Maurienne (69/51) le 26 mars qui permet aux blésois d’assommer définitivement le championnat. Seulement trois jours plus tard, l’ADA Basket valide son accession en Pro B devant son public grâce à une large victoire face au club de La Rochelle Rupella 17 (75/50). Ce mardi 29 mars 2016 et alors qu’il reste encore 5 journées de championnat à disputer, l’ADA Basket est sacré champion de France de Nationale 1 Masculine ! Le 14 juin 2016, le président Paul Seignolle présente un nouveau projet ayant pour objectif de mener l’ADA Basket dans les 20 meilleurs clubs français à l’horizon 2020.



PARTENAIRES :   5 MAJEUR