[


Accueil > Pro B > Actualités > L’ADA Basket tombe avec les honneurs face au Limoges CSP


L’ADA Basket tombe avec les honneurs face au Limoges CSP


Face à une équipe du Limoges CSP qui disputait elle aussi son premier match officiel de la saison mais qui avait déjà huit matches de préparation derrière elle, l’ADA Basket s’est inclinée (66/73) lors de ce 1/32ème de finale de la Coupe de France de Basket. Une défaite honorable pour les joueurs de Mickaël Hay qui ont joué les yeux dans les yeux avec cette équipe du Limoges CSP qui a néanmoins toujours su trouver des solutions pour faire face aux rapprochés des blésois. Dès vendredi, l’ADA Basket se frottera à une autre formation de Pro A, le Paris-Levallois, pour poursuivre sa préparation.

On se souviendra forcément longtemps de cette première à Saint-Georges face à ce monument du basket français qu’est le Limoges CSP. Même si on aurait évidemment aimé que l’ADA Basket réalise un exploit, on peut néanmoins se satisfaire de cette prestation que l’on peut qualifier d’honorable. Pas impressionnés par le standing de cet adversaire, les blésois rentrent très bien dans le match à l’image de Benjamin Monclar (meilleur marqueur de l’ADA Basket avec 15 points) qui inscrit un panier totalement invraisemblable derrière la planche (10/8, 4’). Mais petit à petit, le Limoges CSP sort ses griffes et Ernest Scott, ultra rentable (5/8 à 3 points en 13 minutes), permet au club du Limousin de compter 5 points d’avance à l’issue du premier quart-temps (17/22). Un avantage que les limougeauds vont voir fondre petit à petit dans le 2ème quart-temps. Frank Turner, Moïse Diame ou encore Florent Tortosa s’illustrent et Lamayn Wilson, grâce à un 2+1, permet même à l’ADA Basket de passer devant au tableau d’affichage (32/31, 17’). Mais derrière l’arc, Nixon, Scott et Wojciechowski font mouche et le Limoges CSP rentre aux vestiaires avec 4 longueurs d’avance (36/40). A ce moment là, on se dit que le club du président Frédéric Forte, présent dans les gradins de Saint-Georges ce soir, s’en tire plutôt bien.

Dès le début du 3ème quart-temps, les hommes de Dusko Vujosevic accentuent leur avantage (38/45, 22’) mais Florian Thibedore réussi un shoot improbable à 8 mètres qui permet à l’ADA Basket d’entrenir l’espoir (41/45). Malheureusement, le Limoges CSP parvient à reprendre ses distances rapidement et compte 9 points d’avance après 30 minutes de jeu (50/59). Thomas Hieu-Courtois, combatif, inscrit le premier panier du 4ème quart-temps (52/59, 31’) juste avant que Buford marque à son tour un panier primé (54/66, 33’). Et même si Florent Tortosa redonne espoir aux suppporters blésois à 5 minutes de la fin (59/66), le Limoges CSP contrôle bien la fin d’une rencontre qu’il remporte finalement assez logiquement de 7 points (66/73).

Limoges CSP bat ADA Blois Basket 41 : 73/66 (22/17 - 18/19 - 19/14 - 14/16)

Réactions :

Mickaël Hay (Coach de l’ADA Basket) : "Globalement, c’était un bon match de basket. De la même manière qu’il n’y avait pas à s’inquiéter outre mesure après la défaite face à Chartres, il n’y a aucune raison de s’enflammer ce soir. On progresse sur certaines choses, moins sur d’autres. On aurait sûrement pu faire mieux si on avait su être plus dur sur l’homme. On doit absolument monter d’un cran au niveau de la détermination. On aurait pu les gêner davantage ce soir".

Benjamin Monclar (Arrière de l’ADA Basket)  : "On a bien réussi à rentrer dans le match. Au final, on perd seulement de 7 points mais on a malgré tout le sentiment de ne jamais avoir été en mesure de remporter ce match. Il faut aussi reconnaître que Limoges avait une dimension physique et athlétique supérieure à la nôtre ce soir. L’entente est bonne dans le groupe et nous sommes conscients que nous avons encore beaucoup de travail à accomplir collectivement avant le début du championnat".

Moïse Diame (Pivot de l’ADA Basket)  : "Extérieurement, on peut penser que notre prestation est honorable mais ça reste quand même une déception. Compte tenu de ce que nous avons proposé en première mi-temps, nous aurions pu espérer rentrer aux vestiaires avec quelques points d’avance. Nous aurions dû être bien plus agressifs. Ma bonne prestation est à mettre au crédit de mes coéquipiers".

Les statistiques de la rencontre :



PARTENAIRES :   5 MAJEUR