[


Accueil > Pro B > Actualités > #NM1 Playoffs - Qui va rejoindre Saint-Vallier au Final Four (...)


#NM1 Playoffs - Qui va rejoindre Saint-Vallier au Final Four ?


Alors que la saison régulière a rendu son verdict il y a une semaine, 6 des 7 équipes qualifiées pour les phases finales seront déjà sur le pont ce vendredi à l’occasion du Match 1 des 1/4 de finales des playoffs. Pour rappel, le Saint-Vallier Basket Drôme est directement qualifié pour les 1/2 finales du Final Four qu’il organisera grâce à sa 2ème place acquise lors de la dernière journée de la saison régulière. Voici ci-dessous une présentation des trois 1/4 de finale ainsi que nos tendances.

[Rueil AC (3ème) - 21V, 13D] vs [Angers BC (8ème) - 18V, 16D]

Auteur d’une très belle phase aller (13V, 4D), le Rueil AC a connu une deuxième partie de championnat beaucoup plus compliquée en enregistrant seulement 8 victoires pour 9 défaites. Devant composer avec la blessure de son intérieur US Greg Thondique, le RAC a finalement pris la décision de le remplacer en mars. C’est donc Jonathan Mitchell qui a débarqué dans les Hauts-de-Seine et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas mis longtemps à s’intégrer à la formation dirigée par Julien Hervy. Sur les 7 matches disputés avec le RAC, Mitchell affiche de très belles statistiques (20, 4 points pour 20,2 d’évaluation) et il n’est sans doute pas étranger à la bonne fin de championnat du RAC. En s’imposant à 4 reprises lors des 5 dernières journées, les coéquipiers de Jérémy Douillet ont donc obtenu une très belle 3ème place qui leur permet d’avoir l’avantage du parquet en ¼ de finale face à l’équipe classée 8ème. Cette formation qui s’est emparée in extremis de la dernière place qualificative pour les playoffs, c’est l’Angers BC. Relégué de Pro B à l’issue de l’exercice précédent, le club du Maine-et-Loire doit en grande partie sa qualification à un excellent parcours à domicile (13V, 4 D). A l’extérieur, les joueurs de Vincent Lavandier ont souvent été à la peine (5V, 12D).

Douillet (à gauche) et Calvez (à droite) vont tenter d’emmener le Rueil AC au Final Four

La confrontation :

C’est incontestablement le ¼ de finale qui apparaît sur le papier comme le plus déséquilibré. A l’image de sa qualification acquise lors de l’ultime journée grâce à des circonstances favorables, le club angevin n’est jamais apparu réellement souverain cette saison. Il faut dire que suite à la relégation en NM1, les dirigeants de l’Angers BC s’étaient montrés prudents quant aux objectifs avec un effectif largement renouvelé et très jeune. Au final, cette qualification pour les playoffs est déjà une belle performance. Même si le contexte des playoffs est toujours particulier, ce serait assez surprenant de voir cette équipe d’Angers sortir Rueil qui s’est montré quasiment intraitable à domicile cette saison (16V, 1D). L’expérience des joueurs de la banlieue parisienne, leur bilan à domicile ainsi que la confiance engrangée lors du mois d’Avril devraient permettre aux coéquipiers de Fabien Calvez de se qualifier pour le Final Four. Dans tous les cas, le RAC est le favori logique de ce ¼ de finale.

Notre tendance : Rueil AC 75% - Angers BC 25%

[GET Vosges (4ème) - 20V, 14D] vs [Aix-Maurienne (7ème) - 19V, 15D]

Avec 9 départs pour 8 arrivées, le GET Vosges avait vu son effectif être largement remanié l’été dernier. En début de saison, il était donc difficile de savoir quel rôle allait pouvoir jouer cette formation vosgienne dans ce championnat. Malgré deux défaites en ouverture du championnat, Laurent Mathis et ses joueurs ont vite relevé la tête en basculant avec un bilan positif à mi-parcours (9V, 8D). S’appuyant sur un jeu bien structuré et une défense solide, le GET Vosges est monté en puissance lors de la deuxième partie du championnat (11V, 6D). Sans être extraordinaire, cette phase retour a néanmoins permis au club vosgien d’intégrer le To 4 du championnat à la faveur notamment d’une grosse baisse de régime de plusieurs clubs. C’est notamment le cas de la formation d’Aix-Maurienne, qui est l’adversaire du GET Vosges lors de ce ¼ de finale. Ayant annoncé ses intentions de retrouver très vite la Pro B, le club savoyard a vécu une deuxième partie de championnat catastrophique. Toujours dans le coup pour le Top 2 à l’issue de la phase aller (12V, 5D), l’AMSB a chuté 10 fois lors de la phase retour dont 6 fois lors des 7 dernières rencontres.

Romain Dardaine (à droite) et Aix-Maurienne vont-il réussir à se remobiliser pour les playoffs ?

La confrontation :

Au moment d’entamer cette série, on ne peut évidemment pas occulter le fait que François Sence, le coach de cette formation d’Aix-Maurienne, ait été démis de ses fonctions d’entraîneur seulement 4 jours avant le début des playoffs. C’est donc Sébastien Bozon et Ludovic Guibert qui auront la lourde tâche de lui succéder. Reste à savoir comment les joueurs d’Aix-Maurienne vont réussir à gérer ce changement de coach ? S’il ne fait guère de doute que cette formation savoyarde possède des individualités capables de l’emmener très loin, la mayonnaise prendra-t-elle en si peu de temps ? Du côté du GET Vosges, on n’aura pas à se poser ce genre de question. Le collectif est l’une des forces de cette équipe, tout comme sa longueur de banc. Reste à savoir si l’enjeu ne prendra pas le pas sur le jeu ? Le match 1 de cette série devrait nous donner de sérieuses indications sur les forces et les faiblesses de chacun. Compte tenu des dynamiques actuelles, le GET Vosges partira avec les faveurs des pronostics mais attention à cette équipe d’Aix-Maurienne qui, à l’image de l’ADA Basket la saison dernière, pourrait en surprendre plus d’un durant ce mois de mai.

Notre tendance : GET Vosges 60% - Aix-Maurienne SB 40%

[Union Tarbes-Lourdes (5ème) - 20V, 14D] vs [Caen BC (6ème) - 19V, 15D]

Encore dans le coup pour le Top 2 à la mi-saison (12V, 5D), l’UTLPB a vécu une phase retour compliquée (8V, 9D). Mais contrairement à l’an passé, les pyrénéens ont cette fois-ci réussi à décrocher leur ticket pour les ¼ de finale en prenant la 5ème place. Malgré tout, on ne peut pas dire que l’UTLPB fasse figure d’épouvantail au moment de débuter ces playoffs. En effet, Alexandre Casimiri devra composer avec l’absence de Xane d’Almeida, élu meilleur meneur de la division pour la 2ème année consécutive. Si avec lui l’Union avait déjà montré quelques signes de faiblesse en début de phase retour, elle en a encore montré davantage depuis qu’il n’est plus là. Depuis sa blessure en tout début de match face à Caen, l’Union s’est inclinée à 5 reprises lors des 8 derniers matches de la saison régulière. Mais le plus inquiétant, c’est que l’Union s’est inclinée sur un écart moyen de 22 points ( !) lors de ces 5 défaites. De son côté, l’ambitieux promu caennais a dû attendre l’ultime journée pour se qualifier pour les playoffs. Au regard de ce que l’on a pu voir cette saison, cette 6ème place finale est plutôt conforme aux attentes du début de saison. Même si le CBC a manqué son départ (2 victoires après 8 journées), l’arrivée de Bill Clark a été synonyme d’un nouveau départ pour les hommes d’Hervé Coudray. Capable du meilleur comme du pire, cette équipe de Caen pourrait faire parler d’elle lors des playoffs.

Fabien Ateba (à droite) aimerait certainement retrouver la Pro B avec Caen.

La confrontation :

Des trois ¼ de finale, c’est sûrement celui où dégager un favori logique est le plus difficile. Cependant, même si Caen n’aura pas l’avantage du terrain sur cette série, la formation normande semble avoir de solides arguments à faire valoir pour passer cet obstacle UTBLP qui n’a rien d’une montagne en cette fin de saison. Très solide à domicile (14V, 3D), le CBC sera très difficile à battre lors du premier match. De plus, en saison régulière, le CBC s’est imposé à deux reprises face à cette formation pyrénéenne qui a tout de même mordu 5 fois la poussière dans son antre cette saison. Orpheline de Xane d’Almeida, l’UTLPB pourrait payer au prix fort l’absence de son meneur. Même si le jeune Sébastien Cape montre de très belles choses au poste 1, on peut penser que l’Union pourrait être dans le dur sur le plan physique en cas d’une belle. Fort de son succès acquis sur le terrain de l’UB Chartres Métropole pour ce qui constituait déjà un match à quitte ou double, le CBC nous paraît posséder une toute petite longueur d’avance sur ce ¼ de finale. La défaite concédée face au Centre Fédéral pourrait finalement bien s’avérer être salvatrice pour le Caen BC. Mais à l’image de son dernier match face à l’UJAP Quimper, gare à cette équipe pyrénéenne qui ne lâchera rien.

Notre tendance : Union Tarbes-Lourdes 45% - Caen BC 55%

Matches aller chez le moins bien classé : Vendredi 6 mai à 20h00
Matches retour : Vendredi 13 mai à 20h00
Belle(s) éventuelle(s) : Dimanche 15 mai à 15h30



PARTENAIRES :   5 MAJEUR